Même si vous ne pouvez pas bénéficier d’une bourse, votre projet d’études à l’étranger peut être réalisé. Par exemple, en trouvant un job avant le départ ou dans le pays qui vous intéresse. Vous pouvez aussi chercher une famille d’accueil qui vous offrirait un logement en échange de quelques services rendus. Vous pouvez aussi faire un emprunt pour financer vos études.

Une 2ème rétho ou une année supérieure à l’étranger via un organisme de séjours linguistiques

Ces organismes proposent entre autre des séjours scolaires à l’étranger de plusieurs mois à un an. Ces séjours consistent, le plus souvent, soit à faire une 2e rétho soit à entamer une 1e année d’études supérieures à l’étranger. L’avantage est que pratiquement toutes les formalités (recherche d’une école, de logement, transport, etc.) sont accomplies par l’organisme. L’inconvénient est, souvent, le coût relativement élevé.

Ci-dessous,  la liste des sites web de ces organismes :
AFS Belgium: www.afsbelgique.be
Ails Belgium : www.sejours-linguistiques.com
Information Planet : www.informationplanet.be
EF Education: www.ef.be
International Language Associates : www.ila-alsteens.com
L&T Language & Travel  : www.langtra.be
Langues Vivantes- Easy Languages : www.languesvivantes.com
Study Experience : www.studyexperience.be
WEP World Education Program: www.wep.org
YFU Youth For Understanding: www.yfu-belgique.be
Talencentrum - Kasteel van Velm : www.kasteelvanvelm.com

Expedis – Expérience Educative d’Immersion Scolaire

Ce programme, mis en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles, propose un séjour scolaire individuel, aux élèves de la 3e, 4e, 5e et 6e année de l’enseignement secondaire ordinaire ou spécialisé,  afin d’approfondir leurs connaissances linguistiques et culturelles, à l’étranger ou dans une autre communauté belge. Il y a deux possibilités d’organiser ce séjour soit les parents et l’élève l’organisent de manière individuelle soit ils peuvent faire appel à un organisme de coordination agréé par la direction générale de l’enseignement obligatoire (AFS, Langues vivantes,YFU, WEP...). Le séjour organisé de manière individuelle peut durer de 1 à 3 mois, tandis que si c’est un organisme de coordination qui s’en charge, le séjour pourra durer de 3 à 10 mois. La demande doit être introduite par le directeur de l’école de l’élève intéressé. Les frais liés au séjour sont entièrement à charge du jeune, aucune aide financière n’est accordée.
Plus d’informations : Direction générale de l’enseignement obligatoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service des classes de dépaysement – Rue Adolphe Lavallée, 1 à 1080 Bruxelles – 02/690-84.68
Voir également le lien suivant : http://www.enseignement.be/index.php?page=26399

Garantie de prêt d’Erasmus +

Depuis janvier 2014, le « Programme Erasmus + » a succédé au « Programme d’apprentissage tout au long de la vie ». Une des nouveautés de ce programme est la garantie de prêt pour les étudiants qui souhaitent faire un master complet à l’étranger, dans l’un des pays programme (28 pays de l’Union européenne, Norvège, Liechtenstein, Islande ou Turquie).
Le prêt s’élève à 12.000€ pour un master en 1 an et 18.000€ pour un master en 2 ans.
Plus d’informations : Bureau des relations internationales de l’école/université ou www.erasmusplus-fr.be ou http://ec.europa.eu/education/opportunities/higher-education/masters-loans_fr.htm

Comment trouver une école ?

Chercher une école/université, lorsqu’on ne se trouve pas sur place, n’est pas chose simple. Vous pouvez, par exemple, commencer par vous adresser à l’Ambassade ou consulter le site officiel du Ministère de l’enseignement du pays qui vous intéresse.

Quelques sites utiles:
http://diplomatie.belgium.be/fr/Services/Ambassades_et_consulats/(Ambassades étrangères en Belgique)
http://ec.europa.eu/ploteus/
http://europa.eu/youreurope/citizens/education/index_fr.htm
http://www.studyrama.be  
http://www.dorifor.be/partir
http://www.studyusa.com
http://educationusa.state.gov/
http://www.studyinaustralia.gov.au
http://www.universitiesaustralia.edu.au
http://www.educationau-incanada.ca
http://www.britishcouncil.be/
https://www.ucas.com
http://www.educationuk.org

mise à jour 2018

Reconnaissance académiques

Si vous terminez vos études secondaires ou supérieures à l’étranger et que vous souhaitez vérifier si votre diplôme étranger sera reconnu à votre retour en Belgique, adressez-vous :

  • pour un diplôme de l’enseignement secondaire, au « Service des équivalences de l’enseignement secondaire »  à Rue A. Lavallée, 1, 1080 Bruxelles (courrier) -  Rue Courtois, 4, 1080 Bruxelles (visite uniquement sur rendez-vous: lundi à vendredi de 9h à 16h)
    Prise de rendez-vous et renseignements au 02/690.86.86 ou via le formulaire accessible sur la page https://www.formulairesweb.cfwb.be/equi_ens_oblig/formulaire_equivalence.html (lundi à vendredi entre 9 et 16h)
    email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - site: www.equivalences.cfwb.be
  • pour un diplôme de l’enseignement supérieur, au « Service de la Reconnaissance académique et professionnelle des diplômes étrangers d'enseignement supérieur » par e-mail, téléphone, courrier ou sur place : 0032(0)2/690.89.00 (mardi et mercredi de 13h30 à 16h)  - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Rue Adolphe Lavallée, 1 à 1080 Bruxelles (visites : lundi et jeudi de 13h30 à 16h)
    Vous pouvez également utiliser le formulaire de contact situé sur le site www.equivalences.cfwb.be, à la page : http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=2769&no_cache=1

Reconnaissance du niveau d’étude

Cette procédure concerne les personnes qui souhaitent faire reconnaître leur niveau d’étude (bachelier, master) et non pas l’intégralité de leur diplôme.
L’équivalence de niveau permet d’ouvrir certaines portes (ex : accès à certains barèmes salariaux…) et peut éventuellement faciliter votre embauche sur des postes pour lesquels un certain niveau d’études est requis.
Votre diplôme ne sera par contre pas reconnu équivalent au diplôme belge. Seul votre niveau d’étude sera reconnu équivalent. Le contenu pédagogique de vos études, lui, ne sera pas reconnu. Vous ne pourrez donc pas, par exemple, exercer une profession règlementée pour laquelle le diplôme belge (ou son équivalence totale) est nécessaire.
Il s’agit cependant d’une bonne alternative si vous n’avez pas besoin de la reconnaissance de l’entièreté de votre diplôme, ou si votre diplôme n’a pas d’équivalent en Belgique.
La procédure pour obtenir l’équivalence de niveau a l’avantage d’être plus rapide (l’avis de la commission d’équivalence n’est plus nécessaire), moins complexe (moins de preuves à fournir) et moins chère si votre diplôme est européen et date d’après la mise en place du processus de Bologne (65€ au lieu de 150 ou 200€). L’intégralité des procédures est disponible sur le site du Service des équivalences http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=2754.
Une équivalence de niveau est automatiquement octroyée aux diplômes délivrés par les établissements d’enseignement supérieurs des Pays-Bas et du Luxembourg.

Processus de Bologne

La « déclaration de Bologne » a été mise en place en 1999, par plusieurs pays européens, afin d’harmoniser l’enseignement supérieur à l’échelle européenne.
L’objectif est de permettre une reconnaissance simplifiée des diplômes délivrés par les différents pays d’Europe mais aussi une plus grande mobilité des personnes diplômées en Europe.
Plus concrètement, le processus de Bologne a permis d’établir :

  • des grades académiques (bachelier-master) facilement reconnaissables ;
  • un système d’enseignement fondé sur 2 cycles ;
  • un système de « crédits » facilitant l’accumulation des crédits obtenus ainsi que leur transfert vers un autre établissement scolaire du pays ou en Europe ;
  • une plus grande mobilité des étudiants, travailleurs, chercheurs ;
  • une dimension européenne dans l’enseignement supérieur en favorisant les filières d’études ayant une dimension européenne

Système européen de transfert et d'accumulation de crédits- ECTS

La plupart des pays participant au processus de Bologne ont intégré le système ECTS, appelés aussi « crédits ». Les « crédits » reposent sur la charge de travail nécessaire pour que l’étudiant atteigne le résultat exigé pour la réussite d’un cursus ou d’un cours (1 crédits = 30 heures de travail, en comptant heures de cours et heures de travail personnel). Le système de crédit permet de faciliter la reconnaissance et la validation des certifications et unités de cours ainsi que la mobilité des étudiants.
Une fois acquis, les « crédits » peuvent être transférés vers un autre programme d’études ou un autre établissement scolaire du pays ou dans un autre pays d’Europe.

Cadre européen des certifications-CEC

Il a été adopté en 2008 par les institutions européennes afin d’encourager les pays d’Europe à établir une correspondance entre leur système de certification national et le CEC. Le CEC est en cours d’élaboration, pour en savoir plus:
http://europa.eu/legislation_summaries/education_training_youth/lifelong_learning/c11104_fr.htm

mise à jour 2018

Etudier à l’étranger peut être très couteux. Il existe différentes bourses qui peuvent vous aider en fonction de votre projet.

Agence Universitaire de la Francophonie - AUF

Elle accorde plusieurs bourses, chaque année, dans le cadre de son programme de mobilité qui soutient la recherche et la formation, en français, dans les institutions universitaires des pays francophones d'Afrique, du Monde arabe, d'Asie du Sud-est, d'Europe centrale et orientale et de la Caraïbe. Seuls les étudiants inscrits dans un établissement membre de l’AUF peuvent participer.
Ces bourses sont destinées principalement aux étudiants préparant un doctorat ou à ceux qui en ont déjà un.
Plus d’informations : https://www.auf.org/ressources-et-services/bourses/

Belgian Amercian Educational Foundation : BAEF

Cet organisme octroie des bourses d’études aux étudiants belges titulaires d’un bachelier, pour passer une année académique ou une année de recherche au Etats-Unis.
Plus d’informations : 02/513.59.55 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.www.baef.be

Commission for Educational Exchange between the United States of America, Belgium and Luxembourg

Elle accorde des bourses d’études aux Belges qui souhaitent faire leurs études supérieures aux Etats-Unis ainsi que des bourses de recherche.
Plus d’informations :
Centre d’orientation de la Commission - Boulevard de l'Empereur, 4 - 1000 Bruxelles - 02/519/57.72 (lundi à jeudi de 14 à 16h) - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - http://www.fulbright.be/fr/

Erasmus + : Projets de mobilité pour les étudiants de l’enseignement supérieur

Depuis janvier 2014, le « Programme Erasmus + » a succédé au « Programme d’apprentissage tout au long de la vie ». Le programme Erasmus + permet aux étudiants de l’enseignement supérieur de suivre une partie de leurs études à l’étranger, durant 3 à 12 mois. L’étudiant peut participer, au plus tôt, à partir de 2e bachelier.
Il peut s’agir d’un des 28 pays de l’Union européenne, Norvège, Liechtenstein, Islande Macédoine, Turquie ou un autres pays, à condition que l’établissement scolaire de l’étudiant ait un partenariat avec l’un de ces pays.
Nouveautés depuis 2014 :
L’étudiant peut participer au programme Erasmus 1x/cycle d’études (ex : 1x durant le cycle de bachelier et 1x durant le cycle de Master) durant max 12 mois/cycle.
Le programme de cours suivi, à l’étranger, est automatiquement valorisé dans le cadre du programme d’études, en Belgique.
L’étudiant peut bénéficier d’une bourse forfaitaire comprise entre 250 et 350€/mois pour les non-boursiers et entre 400 et 500€/mois pour les étudiants boursiers, selon le pays de destination.
Pour les étudiants souhaitant aller étudier dans un pays hors Union européenne, il existe un fonds d’aide à la mobilité étudiante, pour des établissements de la Fédération Wallonie-Bruxelles.Ce sont les établissements d’enseignement qui déterminent les règles d’attribution.
Plus d’informations : bureau des relations internationales de l’école/université ou http://www.erasmusplus-fr.be/menu-expert/ac1mobilite/enseignement-superieur-pays-programme/

Erasmus + : Partenariats stratégiques

Le programme Erasmus + permet également aux établissements scolaires de conclure des partenariats avec des établissements dans d’autres pays pour un projet pédagogique particulier. Ces partenariats peuvent inclure la possibilité pour des élèves du secondaire d’aller étudier à l’étranger mais cette possibilité, ainsi que les modalités et les bourses éventuelles dépendent du partenariat individuel conclu par chaque établissement ayant saisi cette opportunité.

Plus d’information : se renseigner auprès de son établissement scolaire ou http://www.erasmusplus-fr.be/

Erasmus Belgica

Ce programme permet aux étudiants de l’enseignement supérieur de suivre une partie de leurs études dans une autre Communauté de Belgique, durant 3 à 12 mois. L’étudiant peut participer, au plus tôt, à partir de la 2e bachelier si son école/université participe au programme Erasmus Belgica.
Le programme de cours suivi, dans une autre communauté belge, est automatiquement valorisé dans le cadre du programme d’études initial.
L’étudiant peut bénéficier d’une bourse forfaitaire de 100€.
Ceux qui ont des frais de logements spécifiques pourront bénéficier d’une bourse supplémentaire de 100€/mois.
Plus d’informations : Coordinateur(-trice) Belgica de votre établissement ou http://www.erasmusplus-fr.be/menu-expert/fonds-nationaux/erasmus-belgica/

Fondation AFS

Elle organise des programmes scolaires d’enseignement secondaire ou supérieur à l’étranger (Europe, Amérique, Asie, Afrique) d’une durée de plusieurs semaines (en été) ou d’un ou plusieurs trimestres. AFS offre une bourse aux jeunes dont les parents ont de faibles revenus.
La Fondation, en partenariat avec le Forem, gère les bourses du Plan Marshall à destination des jeunes domiciliés ou scolarisé en Wallonie qui viennent de terminer leur rétho pour financer un séjour en immersion dans une autre communauté linguistique. La Fondation possède aussi un système de bourses internes réservées à des projets qui ne sont pas couvertes par  le Plan Marshall.
Plus d’informations : http://www.afsbelgique.be/a-propos-afs/aides-financieres/

Fondation belge de la vocation (VOCATIO)

Elle accorde 15 bourses de 10.000€, chaque année. Ces bourses sont destinées aux jeunes, entre 18 et 29 ans, vivant en Belgique, qui n’ont pas les moyens financiers pour réaliser leur projet de vie ou une vocation en Belgique ou à l’étranger. Le projet peut s’inscrire dans les domaines les plus novateurs. Exemples : la recherche de pointe et les technologies nouvelles, l’environnement, les médias actuels, l’aide sociale et psychologique, la diversité culturelle, les vocations géopolitiques, philosophiques, sociologiques, en prise avec un monde en pleine mutation, les sciences médicales, arts visuels et arts plastiques, architecture, photographie, musique, lutherie, arts de la scène, thérapie, ethnologie, stylisme, océanographie, etc.
Les bourses ne sont donc pas destinées à voyager ou entamer des études. Cependant, des missions à l’étranger, des formations de spécialisation ou des investissements matériels peuvent s’inscrire dans le cadre d’un projet déterminé sans être une finalité en soi.
Plus d’informations : http://www.vocatio.be/

Fonds d’Aide à la Mobilité Etudiante (FAME)

Le FAME de la Fédération Wallonie-Bruxelles finance des bourses de mobilité à l’usage des étudiants des institutions de l’enseignement supérieur de la Communauté française, effectuant un séjour à l’étranger durant leurs études. Les conditions d’éligibilité et les modalités sont réglées par le Décret du 19 mai 2004 instituant un Fonds d'aide à la mobilité étudiante au sein de l'espace européen de l'enseignement supérieur.
Pour plus de renseignements, contactez le service mobilité de votre établissement d’enseignement supérieur.

Fonds de la Recherche scientifique- FNRS

Il accorde des bourses de recherche aux personnes qui souhaitent préparer un doctorat, en Belgique ou à l’étranger, dans le domaine de la recherche scientifique, des sciences humaines et sociales, de l’industrie ou de l’agriculture.
Plus d’informations : www.fnrs.be

Fonds Floribert Jurion

Il accorde des bourses d’un montant de 1000€ aux étudiants belges, suivant des études universitaires d’ingénieur agronome ou de vétérinaire, qui désirent effectuer un stage ou leur travail de fin d’études, dans un pays du Tiers-Monde.
La bourse couvre les frais de transports, de logement et le matériel nécessaire. Le séjour à l’étranger devra être compris entre 1 à 6 mois.
Plus d’informations : http://www.kaowarsom.be/fr/jurion

Forem: Plan-langues du Forem

Les bourses du plan Marshall ont été renouvelées pour l'année scolaire 2018.-2019 Ces projets d’immersion linguistique à l’étranger ou dans une autre  Communauté de Belgique peuvent s’organiser via des opérateurs (par ex. Wep, Langues Vivantes,..) et s’adressent à des jeunes qui résident en Wallonie et qui ont obtenu leur CESS dans une école en Fédération Wallonie-Bruxelles ou ailleurs si le diplôme est du même niveau que le CESS et reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles (pour les diplômes étrangers, il faudra donc une équivalence).
Différents types d’immersions sont possibles : 2ème rétho (pour un semestre ou une année), 1ère année supérieur (pour un semestre ou une année), cours dans une école de langue pour un semestre, il est aussi possible de choisir deux langues sur deux semestres. En fonction de la formule, les aides financières varient entre 1500 et 8000€.
Les langues visées sont l’allemand, le néerlandais et l’anglais. Les destinations envisageables sont les Communautés flamande et germanophone, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Autriche, le Royaume-Uni, l’Irlande, Malte, les Etats-Unis et le Canada (hors Québec).
Les dossiers pour obtenir une bourse doivent être introduits entre le 1er février et le 31 mars de l’année de départ en immersion.
Pour en savoir plus sur les documents à joindre au dossier et sur la procédure à suivre:  https://www.leforem.be/particuliers/immersion-langues-ecole-secondaire-superieur.html - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Forem: Apprendre une langue en immersion grâce à une bourse du Forem

Le Forem octroie une bourse de 1900€ maximum pour une immersion linguistique de 3 semaines dans une école de langues en Allemagne, Autriche, Grande-Bretagne, Irlande, aux Pays-Bas ou en Flandre. Il faut notamment être demandeur d’emploi et être opérationnel dans un métier intégrant la compétence linguistique ainsi qu’avoir un objectif professionnel nécessitant la langue de l’immersion.
Pour plus de renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - https://www.leforem.be/particuliers/immersion-langues-ecole-etranger-flandre.html

!!!Cette liste de bourses n’est pas exhaustive, renseignez-vous également auprès des autorités compétentes pour les bourses dans le pays qui vous intéresse.
L’université LAVAL au Québec propose, par exemple, de nombreuses bourses pour les étudiants étrangers (https://www.bbaf.ulaval.ca/bourses-detudes/etudiants-etrangers/resume-financement-etudiants-etrangers/)

Rotary

La Fondation Rotary accorde plusieurs bourses, chaque année, aux jeunes qui souhaitent suivre une année de spécialisation à l’étranger et qui ne disposent pas de moyens financiers suffisants.
Les candidats intéressés doivent se renseigner auprès du Rotary Club de leur lieu de résidence afin de connaître les critères de sélection. Il arrive que certains Rotary Club ne puissent pas offrir de bourses.
Ces bourses sont octroyées aux étudiants ayant déjà terminé 2 années d’études supérieures au moins ou ayant déjà travaillé 2 ans. Certains Rotary Club exigent un diplôme universitaire ou un diplôme de niveau technique supérieur ou artistique. Elle couvre, en principe, tous les frais de séjour (frais d’études, logement, etc.).
Plus d’informations : https://www.rotary.org/fr/our-programs/scholarships

Royal Belgian Benevolent Society- RBBS

Elle offre une aide financière aux étudiants belges au Royaume-Uni  qui sont dans le besoin afin de les aider à atteindre leurs buts académiques ou artistiques.  Pour postuler pour une aide, il est nécessaire d’envoyer un email expliquant notamment la situation et le montant de l’aide nécessaire. La RBBS a récemment créé une bourse (£8,000.00)  pour permettre à des étudiants de troisième cycle en manque de moyen d’accepter une place offerte par la London School of Health and Tropical Medicine.
Plus d’informations : http://www.royalbelgianbenevolentsociety.com/today/ 

Taipei Representative Office

C’est le bureau représentatif de Taïwan dans le domaine culturel, éducatif, économique, médiatique, scientifique. Il octroie aussi des bourses pour les études de bachelier, master ou de doctorat à Taïwan, aux étudiants belges et luxembourgeois. La bourse comprend les frais d’inscription à l’université ainsi qu’une allocation mensuelle.
Plus d’informations : 02/287.28.35   -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.http://www.taiwanembassy.org/be_en/cat/13.html

Trendhim

Trendhim propose une bourse d’études "Trendhim Talent" d'une valeur de 2000 € afin de soutenir les étudiants passionnés par le commerce, le design, le marketing et l’informatique.
Afin de pouvoir postuler, les étudiants doivent être inscrits ou acceptés dans des programmes de premier cycle ou de troisième cycle dans les domaines suivants : business, comptabilité ou finances, marketing et gestion, marketing numérique ou vente, développement Web et Informatique, leadership et organisation, entrepreneuriat, mode et design.

Les inscriptions sont ouvertes aux étudiants des universités et écoles publiques, privées et en ligne, quel que soit leur âge ou leur nationalité. Les doctorants peuvent également postuler.

Plus d'informations : https://www.trendhim.be/fr/csr/bourse-d-etudes-trendhim

United World Colleges Belgium - UWC

Il y a 17 UWC dans le monde: Arménie, Allemagne, Royaume-Uni, Norvège, Canada, Italie, Pays-Bas, Bosnie-Herzégovine, Etats-Unis, Singapour, Hong-Kong, Inde, Costa Rica, Swaziland, Chine, Thaïlande, Japon, Swaziland.
Ils proposent des cours d’été (2 à 3 semaines) ou de suivre les 2 dernières années de l’enseignement secondaire et obtenir un Baccalauréat international.
Les United World Colleges Belgium (UWC) s’adressent aux jeunes âgés entre 16 et 18 ans, indépendamment de leur origine et de leurs moyens financiers. Les jeunes intéressés doivent postuler presque un an à l’avance (dès leur 4e ou 5e année secondaire).
Les candidats sélectionnés auront la possibilité d’obtenir une bourse qui pourra couvrir de 50% à 100% des frais de séjours selon les revenus des parents. En échange, les parents des jeunes sélectionnés devront contribuer au fonds des bourses d’UWC Belgium.
Pour plus d’informations, il est possible de participer à l’une des 2 séances d’infos qui ont lieu en automne, chaque année. Des renseignements détaillés se trouvent sur le site https://www.be.uwc.org/page/?title=Eligibility+Criteria&pid=706&lang=fr

Wallonie Bruxelles International - WBI

C’est l’organisme qui gère les relations extérieures de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le WBI promeut la mobilité des jeunes et octroie ainsi différents types de bourses destinées principalement aux diplômés qui souhaitent faire une spécialisation à l’étranger ainsi qu’aux chercheurs qui souhaitent travailler à l’étranger.

  • Bourse de spécialisation postuniversitaire du Collégio dei Fiamminghi – Fondation Jean Jacobs
  • Bourse d'études en Chine 1 an minimum (niveau master, doctoral ou post-doctoral)
  • Bourse de recherche de courte durée en Chine (niveau master)
  • Bourse d'excellence WBI-World (niveau doctoral ou post-doctoral)
  • Bourse de spécialisation ou de recherche à l’étranger pour diplômés de l’enseignement supérieur universitaire et non-universitaire
  • Bourse de voyage d’étude vers un pays en voie de développement avec l’ARES (pour réaliser un travail de fin d’étude ou un stage)

Plus d’informations : http://www.wbi.be/fr/bourses et https://www.ares-ac.be/fr/cooperation-au-developpement/bourses/bourses-de-voyage

Youth For Understanding - YFU

Cette organisation propose des programmes scolaires d’enseignement secondaire ou supérieur à l’étranger (Europe, Amérique, Asie, Afrique) d’une durée de plusieurs semaines (en été) ou d’un ou plusieurs trimestres.
Elle offre une bourse aux jeunes dont les parents ont de faibles revenus. Tous les programmes YFU se déroulent en familles d’accueil.
Plus d’informations: http://www.yfu-belgique.be/

mise à jour 2018

Faire des études à l'étranger offre plusieurs avantages. Cela vous donnera l'occasion d'internationaliser votre parcours scolaire, ce qui sera un atout incontournable dans votre futur CV. Les études à l'étranger, c'est aussi l'opportunité de suivre les cours en anglais ou dans la langue du pays d'accueil, cela signifie que vous devez déjà avoir un niveau linguistique satisfaisant pour être capable de suivre les cours dans une langue étrangère.
Par ailleurs, c'est la découverte d'un pays au travers de sa culture et de ses coutumes locales. C'est une expérience enrichissante tant sur le plan scolaire, linguistique, culturel, qu'humain.
Vous pouvez suivre des études dans une autre communauté belge, dans un pays de l'Union européenne ou hors Union européenne.

Quels types de projets ?

Vous avez la possibilité de suivre des études à l'étranger à différents moments de votre scolarité: échanges d'élèves/étudiants dans l'enseignement secondaire ou supérieur, suivre une ou plusieurs années scolaires à l'étranger en fin d'études secondaires ou pendant les études supérieures, suivre une 2e rétho à l'étranger, etc...
Vous pouvez partir pour une courte ou longue période, cela dépendra principalement de vos objectifs et de votre budget. Sachez qu'il existe la possibilité d'obtenir des bourses pour certaines études à l'étranger ou de partir via vos propres moyens.
Attention toutefois, si vous décidez de préparer un diplôme dans une université ou un établissement supérieur à l’étranger, vous devrez dans certains cas demander la reconnaissance de votre diplôme étranger si vous souhaitez par la suite travailler en Belgique !

mise à jour 2018

Ici, vous trouverez quelques explications sur les formalités à régler avant votre départ. Il est important de faire vos démarches suffisamment tôt, certaines d’entre-elles peuvent prendre un certain temps.

mise à jour 2018