L’enseignement maternel, primaire et secondaire est gratuit pour tous.
Par contre, prévoyez un budget important pour vos études supérieures ainsi que tous les frais liés à votre séjour: logement, repas, transports, santé, vêtements, etc...
On peut estimer tous ces frais au minimum à 10.000€/an.
De plus, certains étudiants ressortissants de pays non-membres de l’Union européenne doivent payer des frais d'inscription supplémentaires (les Droits d’Inscription Spécifiques – ou DIS) en plus des frais d’inscription classiques ! Il est donc indispensable de bien préparer votre séjour, notamment par l'apprentissage du français pour pouvoir suivre et réussir une année scolaire et ne pas payer inutilement des frais d'inscription élevés.

Enseignement maternel, primaire et secondaire

Même si l’enseignement maternel, primaire et secondaire est gratuit pour tous, certains frais peuvent être réclamés mais cela est réglementé (garderie, repas, excursions, photocopies, etc.). Pour plus d’informations http://www.enseignement.be/index.php?page=26777

Exceptionnellement, un minerval (frais d’inscription annuel) peut être réclamé :

  • aux étudiants qui s’inscrivent en 7e année générale de l’enseignement secondaire (7e année préparatoire à l’enseignement supérieur) : montant fixé, annuellement, par un arrêté du gouvernement de la Communauté française ;
  • aux étudiants étrangers majeurs, ressortissants d’un pays non-membre de l’Union européenne, dont le(s) parent(s) ou le tuteur légal non-belge ne résident pas en Belgique : 868€/an.

Cependant, plusieurs catégories d’étudiants étrangers sont exonérées. Pour connaître les conditions d’exonération, contactez Infor Jeunes

Enseignement supérieur

L’enseignement supérieur est payant. Si vous êtes ressortissants d’un pays membre de l’Union européenne (1), vous payez les mêmes frais d’inscription que les étudiants belges.
Si vous êtes ressortissants d’un pays non-membre de l’Union européenne, vous devrez peut-être payer des frais d’inscription plus élevés appelés droits d'inscriptions spécifiques.

En Belgique, on parle du « minerval » pour les frais d’inscription officiels, il est fixé actuellement à 835€ maximum/année académique (ce montant restera inchangé pour 2017-2018, sauf changement de législation). 10% de ce minerval doit être réglé au 31 octobre de l’année académique. Pour que l’inscription soit valable, l’intégralité du minerval doit être réglée, au plus tard, le 4 janvier de l’année académique.
En plus du minerval officiel, vous devez payer des frais d’inscription complémentaires dans certaines hautes écoles (HE) et écoles supérieures des arts (ESA).

Minerval officiel

  • Le minerval officiel demandé par les universités est de 835€/année académique.
  • Le minerval officiel demandé par les hautes écoles et écoles supérieures des arts est de:
    • enseignement supérieur de type court : 175,01€ (227,24€ pour la dernière année d’études);
    • enseignement supérieur de type long : 350,03€ (454,47€ pour la dernière année de chaque cycle d’études) ;

Attention ! Le minerval officiel ne peut être réclamé aux bénéficiaires d’une bourse d’études ni aux étudiants de « conditions modestes » (voir ci-dessous).

Frais d’inscription complémentaires

Les hautes écoles et écoles supérieures des arts peuvent réclamer, en plus du minerval officiel, des frais d’inscription complémentaires :

  • enseignement supérieur de type court : maximum 79.60€
  • enseignement de type long : maximum 119.12€

Attention ! Les frais d’inscription complémentaires ne peuvent être réclamés aux bénéficiaires d’une bourse d’études ni aux étudiants de « conditions modestes » (voir ci-dessous).

Frais administratifs

Ils peuvent être réclamés à condition de figurer dans le règlement des études de chaque établissement scolaire. Ils doivent se baser sur des coûts réels de l'établissement scolaire : frais de dossiers des étudiants, syllabi, documents, photocopies, cartouches d'encre, frais relatifs à l'accès et à l'utilisation des bibliothèques, médiathèques et locaux de convivialité, frais relatifs à l'équipement et au matériel au service de l'étudiant, matériel et équipement spécifiques, etc.
Attention ! Les frais administratifs ne peuvent être réclamés aux bénéficiaires d’une bourse d’études ni aux étudiants de « conditions modestes » (voir ci-dessous).

Gratuité pour les étudiants bénéficiaires d’une bourse d’études

Si vous êtes bénéficiaire d’une bourse d’études de la Fédération Wallonie Bruxelles (Communauté française) ou d’une bourse de la Direction générale de la coopération au développement, vous ne devrez payer aucun frais d’inscription (ni minerval officiel ni frais d’inscription complémentaires ni frais administratifs), vous avez droit à la gratuité totale.  De plus, l’établissement scolaire doit vous permettre l’impression gratuite des cours obligatoires.

Réduction des frais d’inscription pour les étudiants de « condition modeste »

En Belgique, les étudiants qui remplissent toutes les conditions pour obtenir une bourse d’étude mais qui dépassent de peu le plafond des revenus autorisés pour avoir droit à la bourse d’études de la Fédération Wallonie Bruxelles (Communauté française) sont considérés comme des étudiants de « condition modeste », ce statut leur donne droit à une réduction des frais d’inscription.
Ces étudiants doivent payer seulement le minerval officiel :

  • 374€ en université :
  • 64,01€ (116,23€ pour la dernière année d’études) en HE et ESA (type court)
  • 239,02€ (343,47€ pour la dernière année du cycle d’études) en HE et ESA (type long)


Remarques:
Le montant total des frais d’inscription (minerval officiel + frais complémentaires+ frais administratifs) ne peut pas dépasser 836,96€, (ou 374€ pour les étudiants de condition modeste, il n’y a pas de frais d’inscription pour les étudiants boursiers).
Le plafond de 836,96€ ne s’applique pas aux écoles supérieures des arts ou en section communication appliquée ou technique de l'image ou presse et information des Hautes écoles.

Droit d’inscription spécifique pour les ressortissants d’un pays non-membre de l’Union européenne

Si vous êtes ressortissants d’un pays non-membre de l’Union européenne (1) qui n’est pas repris sur la liste des Pays les Moins Avancés (listes des « Least Developed Countries » ou liste LDC de l’ONU), vous devez peut-être payer, en plus du minerval officiel et des frais complémentaires, un droit d'inscription spécifique (DIS).

* Certaines exonérations des droits d'inscription spécifique sont parfois possibles, renseignez-vous auprès de l'établissement supérieur dans lequel vous souhaitez vous inscrire.

Voici ci-dessous les montants de DIS qui sont applicables pour l'année 2017-2018:

Les étudiants issus de pays les moins avancés (ou PMA (2) ) ne doivent  payer aucun droit d’inscription spécifique. Ils doivent payer uniquement 835€/an (frais d’inscription ordinaire).

Pour les autres, depuis l’année académique 2014-2015, ces droits d’inscription spécifique s’élèvent à :

  • dans les universités:
    • 4.175€ pour les étudiants qui viennent des pays hors-UE qui ne sont ni des PMA
    ! Si l’année est réussie, l’année suivante, l’étudiant ne paiera plus que 835€/an
    ! Si l’année est échouée, l’année suivante, l’étudiant devra payer le même montant
  • dans les hautes écoles (sous réserve de changements):
    • type court: 992€
    • type long: 1487€/an bachelier en 3 ans, 1984€/an master en 2 ans

Dans certains cas, les services sociaux des universités peuvent intervenir pour des étudiants dont les revenus des parents dépassent de peu le maximum de revenus autorisés pour bénéficier d’une bourse.

(1) Pays de l’Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Slovaquie et Suède

(2) liste des PMA : Afghanistan, Angola, Bangladesh, Benin, Bhutan, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Central African Republic, Chad, Comoros, Dem. Rep of the Congo, Djibouti, Equatorial Guinea, Eritrea, Ethiopia, Gambia, Guinea, Guinea-Bissau, Haiti, Kiribati, Lesotho, Lao People's Dem. Republic, Liberia, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritania, Mozambique, Myanmar, Nepal, Niger, Rwanda, Sao Tome and Principe, Senegal, Sierra Leone, Solomon Islands, Somalia, South Sudan, Sudan, Timor-Leste, Togo, Tuvalu, Uganda, United Rep. of Tanzania, Vanuatu, Yemen, Zambia

mise à jour 2017