Différents formules de séjour au pair existent : soit le séjour au pair où l’on apprend simplement la langue dans la famille d’accueil, soit le séjour où l’on suit des cours de langues.

Votre projet

Voulez-vous apprendre la langue simplement via la famille dans laquelle vous serez hébergé ou via un cours. C’est un choix important.
Si vous le faites via la famille, choisissez une famille qui parle la langue que vous voulez apprendre (français ou néerlandais) pour être en totale immersion.
L’apprentissage de la langue n’est peut-être pas votre seul objectif, le travail au pair peut aussi vous apprendre à vivre de manière plus autonome, à vous éloigner de votre entourage, à avoir une activité intéressante d’ici la prochaine rentrée scolaire. Réfléchissez donc au pourquoi de votre départ pour adapter au mieux votre projet. Votre séjour au pair vous donnera différents avantages : apprendre une nouvelle langue, devenir plus indépendant et acquérir une plus grande confiance en vous, rencontrer d’autres personnes.

Quel type de tâches ?

Vous devrez vous occuper des enfants de la famille et de quelques tâches ménagères.
Votre emploi du temps au quotidien sera partagé en général entre (il peut y avoir de petites variations d’une famille à l’autre) :

  • réveiller les enfants et en fonction de leur âge, les conduire à l’école
  • s’occuper des enfants au retour de l’école, en général jusqu’au coucher
  • effectuer quelques tâches ménagères pendant la journée
  • si votre séjour le comprend, suivre des cours de langue

Comment trouver une famille : choisir l’organisme via lequel vous allez venir en Belgique

Avant de prendre des renseignements plus détaillés sur un organisme vous proposant un séjour au pair, consultez son site et faites une recherche sur internet pour vérifier s’il n’y a pas un article, un forum parlant de cet organisme. Sur Facebook, il y a des groupes de jeunes filles au pair qui échangent leurs expériences.
Renseignez-vous aussi sur les différents tarifs et sur tout ce qui est inclus ou pas dans le tarif : parfois c’est le billet aller-retour en avion, et/ou les frais de passeport et/ou de visa et/ou l’assurance voyage obligatoire qui ne sont pas compris.
Vos frais peuvent devenir très rapidement assez importants entre l’organisme de placement, les frais de transports, les cours de langue.
Vous pouvez évidemment essayer de trouver vous-même une famille d’accueil mais vous n’aurez pas la garantie que peut vous apporter le fait de passer par un organisme. Attention aux annonces sur internet qui sont parfois de vraies arnaques ! Par exemple, on vous demande d’envoyer de l’argent pour votre séjour alors qu’en réalité, au bout, il n’y a aucune famille d’accueil ou la famille d’accueil ne respecte pas les engagements qu’elle avait pris avec vous avant votre départ, sans organisme derrière vous pour vous soutenir c’est toujours beaucoup plus difficile.

Travail au pair : adresses utiles en Fédération Wallonie-Bruxelles


Règles à respecter

Vous allez découvrir une autre langue en vivant dans une famille d’accueil ou en suivant des cours.
Pour ce qui est de la garde des enfants et des tâches ménagères, vérifiez auprès de la famille d’accueil le temps que cela vous prendra, quelles seront précisément les tâches ménagères. On sait qu’il y a parfois de l’abus dans les tâches ménagères à effectuer. Une fois sur place c’est souvent plus difficile mais il faut apprendre à dire non à la famille d’accueil. Un seul mot : communiquez avec la famille avant de partir et pendant votre séjour.
Intéressez-vous aussi à votre hébergement afin de savoir si vous aurez une chambre individuelle ou pas. Vous allez vivre dans l’intimité d’une famille mais vous aussi aurez peu d’intimité d’où l’importance de pouvoir s’aménager un espace de liberté.
Dans l’enthousiasme d’un départ pour un séjour au pair, n’oubliez pas vos droits !

mise à jour 2016